Jul i Frankrig – Noël danois

Texte français en bas de page.

Juletræ og skalddyr

God Jul
Joyeux Noël

God gammeldags jul.

I år holder vi jul i Frankrig.

Mange danskere er af den opfattelse, at kun danskere forstår at holde jul, og at de andre kun forsøger at efterligne vores jul. Måske bunder det i mislykkede juleaftener, man har oplevet på juleferie sydpå. Som barn oplevede jeg en enkelt af sådanne juleferier på Gran Canaria på et vaskeægte charterhotel. Der blev holdt juleaften for alle hotellets skandinaviske gæster, hvilket resulterede i en blanding af svenske julelege og dansk ris-à-l’amande: “Helan går… Hov! Jeg har mandelen! – Nej, nej og nej igen! Det skal være en HEL mandel…” Lidt underholdende, men især meget upersonligt at holde jul med 50 fremmede mennesker.

Da mine forældre og jeg flyttede til Frankrig, holdt vi stædigt fast i at holde dansk jul bare os tre… med nogle få modifikationer: Da vi boede i Sydfrankrig, tilføjede vi for eksempel den provençalske tradition med tretten (!) desserter, som mest består af tørret frugt, nødder og fransk nougat – En slags middelhavsinspireret slikbord.

Efter vi fik vores første barn, blev jeg dog nødt til regelmæssigt at gå på kompromis med julen. De fædrende bedsteforældre og oldeforældre havde krav på, at vi holdt jul hos dem. Glups! Ville jeg kunne undvære at danse om juletræet og udsætte gaveuddelingen til d. 25. om morgenen?

Det viste sig dog, at jeg er langt mere tolerant, end først antaget! Faktisk glæder jeg mig nu ca. hvert tredje år til at holde ægte normansk jul!

Sådan holder vi jul i Normandiet:

Med risengrød begynder vi… ikke.

Noël en France

Østers, krabber og muslinger.
Fruits de mer français.

Faktisk skal vi juleaften, le réveillon de Noël, kun være sammen med mine svigerforældre. Nu er vi jo selv fire, så vi bliver seks mennesker d. 24. og vi voksne skal have “fruits de mer”, dvs. et stort fad med skalddyr: Små og store rejer, østers, krabber, jomfruhummere, to slags havsnegle… Det er utroligt festligt for en havelsker som mig, ikke mindst, når vi drikker champagne til. Børnene får også noget lækkert, og vi holder på, at de også skulle have en enkelt gave efter dansk tradition. Så kommer børnene i seng, og vi voksne bliver oppe til midnat, hvor man officielt siger glædelig jul. I religiøse familier er det tradition at gå til midnatsmesse, men det kender jeg ikke mange der gør. I Sydfrankrig får man så de berømte tretten desserter efter gudstjenesten, mens denne tradition er ukendt i Normandiet.

Juledag er så det store brag: Vi starter med at stå op til de gaver, vi hver især har anbragt under juletræet og ved kaminen… I år kommer det nok til at fylde hele stuen!

Til julefrokosten bliver vi nok fjorten, hvor den yngste er vores egen lille rullepølse på halvandet, og den ældste er oldemor på halvfems, så det er fire generationer rundt om bordet. Her er menuen, som den plejer at se ud:

  1. Apéritif med champagne og canapéer.
  2. Fisk: Røget laks, rejer.
  3. Foie gras.
  4. Boudin blanc – En hvid pølse af rasp og fedt stegt på panden. Nogle serverer også blodpølse.
  5. Trou Normand: Oftest æblesorbet overhældt med Calvados.
  6. Hovedret: Enten noget fjerkræ (kalkun, perlehøne, and, kylling) eller noget kød (skinke, rullesteg af svinekød).
  7. Ostefad
  8. Isdessert.

Traditionen med at spise en isdessert er opstået i etaper: oprindelig spiste man “bûche de Noël”, juletræstamme. Denne tradition er afledt af en gammel vikingeskik, der bestod i at have en såkaldt julestub til at brænde i ildstedet i de ni dage, julen varede i vikingetiden. Bûche’en var traditionelt en slags roulade med smørcreme, der var formet som en liggende træstamme. Ofte var den pyntet med svampe af marcipan og små figurer, der skulle forestille skovhuggere med økser og save. Denne kage er dog i senere årtier blevet stemt helt ud af det gode selskab, idet den fede smørcreme føltes uoverkommelig efter de syv andre retter. Derfor er kagen blevet erstattet af en isdessert af lignende udformning.

Hvis jeg husker det, skal jeg nok lægge billeder af forløbet op på Instagram. Når man ved, at der hører en forskellig vin til hver ret, er der dog stor sandsynlighed for, at jeg glemmer det, haha!

Har du prøvet at holde en anderledes jul? Fortæl gerne i kommentarfeltet!

Med ønsket om en rigtig god Jul,

Familien fra Kaiserborgen.

Sapin de Noël

Sidste år: Juletræet fra skoven.
La coupe du sapin dans nos bois.

Stegt kalkun. Dinde de Noël.

Kalkun
Dinde

Riz à l'amande

Dessert…
Dessert danois: Riz aux amandes et à la sauce aux cerises.

Sapin de Noël danois.

Sidste års juletræ med pynt.
Sapin danois avec bougies.

Fêter Noël comme le peuple le plus heureux au monde.

je vous ai déjà parlé de la bataille des amateurs de canard contre les inconditionnels du cochon. Cette année la question ne se posera pas, puisque nous fêterons Noël chez mes beaux-parents en Normandie.

Le Danemark est à la mode pour sa notion de hygge, alors je vous présente ici cinq traditions à suivre pour un Noël comme chez les danois (pssst: Ma préférée est la tradition numéro trois):

  1. Les bougies symboliques. En hiver, les danois adorent les bougies, et à Noël encore plus.
  • Dés le premier Dimanche de l’Avent, c’est à dire le premier des quatre dimanches qui précèdent Noël, nous allumons une bougie, la première de quatre, fixée sur une couronne souvent en paille recouverte de branches de sapin. Chaque famille a sa couronne, et au fur et à mesure des semaines, une nouvelle bougie est allumée, jusqu’à la quatrième, juste avant noël.
  • Nous utilisons aussi la bougie-calendrier, graduée de 1 à 24, qu’on allume un peu tous les jours à partir du premier décembre.
  • Enfin, le sapin est souvent munie de vraies bougies et non de guirlandes électriques.

    Bougies

    Nem adventskrans.
    Couronne de l’Avent à quatre bougies.

2. Un sapin en sapin véritable. Très peu de danois chanteront “mon faux sapin, roi des forêts…”, car un sapin en plastique n’a pas les mêmes qualités qu’un sapin naturel:

  • Le sapin naturel est éphémère, et c’est sa première qualité. Noël revient une fois par an avec ses traditions, mais il est, comme tous les rituels, toujours unique. Le sapin, neuf chaque année, est décoré avec les boules et guirlandes vieilles de plusieurs générations, qui ont miraculeusement survécu. De plus, le sapin naturel est un festin pour les sens avec son piquant et son odeur.
  • En revanche, les danois ne décorent pas leur sapin avant quelques jours, voire quelques heures avant le réveillon. Traditionnellement le sapin était décoré par les adultes, et seulement découvert par les enfants après le repas du réveillon, où avaient lieu des jeux et la distribution de cadeaux et sucreries. Dans notre famille, les enfants aident généralement à la décoration, et leurs mines ravies valent bien quelques imperfections et fautes de goût sur le sapin.

3. Les jeux. Le soir du réveillon, nous dînons tôt, pour que les enfants ne soient pas trop fatigués. Le repas est court comparé au repas de réveillon français, deux ou trois plats en tout. Le dessert est invariablement le riz à l’amande, riz au lait additionné d’amandes hâchées et de crème fouettée nappé de coulis de cerises tiède.

  • Nous jouons alors à un jeu honteusement volé aux français avec leur galette des rois: Dans le riz est cachée une amande entière, et celui qui la retrouve dans son assiette a un petit cadeau.
  • Après le dessert vient la danse autour du sapin. En réalité on ne danse pas vraiment, on marche plutôt en se tenant la main. On commence par chanter des cantiques de Noël tels que la version danoise de “Douce nuit…”, puis on passe à des chansons profanes sur le thème de Noël et des traditions. En France on chanterait “Petit Papa Noël”. On finit en faisant la farandole dans toute la maison sur un air enlevé.
  • Dans certaines familles, on joue aussi au jeu des cadeaux: Chaque convive apporte deux petits cadeaux mystère, qui sont placés au centre de la table. On lance des dés à tour de rôle. Si on obtient un 6, on peut prendre un cadeau dans le tas. On joue pendant un temps décidé à l’avance, par exemple une demi-heure, et s’il n’y a plus de cadeaux dans le tas, on a le droit de choisir dans les cadeaux déjà pris par d’autres. À la fin du temps imparti, chacun garde les cadeaux qu’il a gagnés, mais attention: Le gros cadeau n’est pas forcément le meilleur!

4. Les cadeaux sont distribués le soir.

  • Idéalement on doit attendre que chacun ouvre son paquet avant de passer au suivant. Il n’y a pas de bousculade autour du sapin, mais en revanche cet exercice peut être épuisant pour les enfants, qui attendent leur tour.
  • Chaque famille se débrouille un peu pour ce qui est du phénomène Père Noël. Rares sont les familles qui gardent le mystère au-delà de l’ecole maternelle, mais on joue avec l’idée et les histoires pour garder un côté mignon.
  • Les enfants fabriquent des cadeaux aux parents dans les écoles et crèches, et les institutions rivalisent d’originalité. Il n’y a pas plus fier qu’un petit bout de chou qui offre son beau paquet à Maman et Papa.

5. Le “mois de Noël”.

  • Il n’y a pas que les bougies qui fêtent Noël avec quatre semaines d’avance. Tout le pays foisonne de calendriers de l’Avent en chocolat, jouets, séries télévisées et bien sûr, réglisse. Le mois de Décembre tout entier est dédié à Noël, et pas seulement dans les commerces.
  • Ce n’est pas tout à fait vrai: Les trois derniers jours du mois sont dédiés à la nouvelle année et aux feux d’artifice. Au Danemark, nous achetons de très grandes quantités de pétards, fusées et autres bombes potentielles, qui sont brûlées entièrement dans la nuit du 31 Décembre au premier Janvier.

Comme vous le voyez, à Noël, les danois sont tous de grands enfants! C’est peut-être cela, le secret du “hygge”.

Je vous souhaite de très bonnes fêtes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *